ou Aime comme Miss… Bref, un patron Aime comme Marie !

Non parce que, allô, tu fais de la couture et tu n’as toujours pas cousu du Aime comme Marie ?!

Maintenant, si !

Tout commença par une soirée de coutureuses (comprenez couturières aventureuses) et une folle envie de soleil.

Le débardeur Aime comme Miss au programme, un reste de liberty (oui oui, un reste, à la base il était là –> *clic* ) qui ne demandait qu’à être associé et une jolie popeline trouvée chez BricoMarché ( à la Flèche si tu ne le savais pas encore), et paf !
Quelques minutes plus tard :

IMG_4164

 

Et oui, je dis bien minutes, parce que rien de franchement compliqué dans ce modèle, une fois qu’on a bien compris où se situent les bretelles…(ok, j’aurai pu prendre quelques minutes de plus pour le repasser aussi…)

Le débardeur est doublé, pour être réversible… Mais bon en fait, j’ai découpée la doublure, elle ne descend plus que juste en dessous de la poitrine, histoire d’éviter la transparence.

IMG_4166

 

IMG_4172

 

 

Comme la coupe était bien sympa, mais que la doublure m’ennuyait vraiment, et que je venais d’investir dans un appareil à biais ( késako ?), je me suis empressé d’en coudre un deuxième….
Sauf que celui-ci, tu l’auras compris, n’est pas doublé.
Ainsi, pas de toutes fines bretelles prises entre les deux morceaux de tissu de buste, mais une bretelle en biais qui fait l’emmanchure, et l’encolure.

IMG_4154

 

IMG_4157

IMG_4160

 

Le joli coton « feuilles » vient de chez Kali-Yog (la boutique de Toulouse) , et le coton uni vient des Tissus de la Mine.

Maintenant le soleil, tu viens quand tu veux, on attend plus que toi !

Publicités